Lettre ouverte à Monsieur le Prefet Octobre 2010 - UPTP

Aller au contenu

Menu principal

Lettre ouverte à Monsieur le Prefet Octobre 2010

textes arriere plan



U.P.T.P.
          L'Union des Professionnels du Transport de Personnes
     (Association loi 1901  N°W783001060)


Monsieur le Préfet de la Seine Saint Denis                                                                       


Nous sollicitons une entrevue afin de vous exposer notre requête. Nous somme surpris de voir les autorités préfectorales nous appliquer un arrêté porteur d'un ensemble de contraintes non comprises ni par les professionnels du transport de personnes ni par les usagers de ce mode de transport.
 
L'arrêté préfectoral n°10-1854 et qui réglemente les espaces de dépose et de prise en charge des  clients de l'aéroport par les transporteurs nous semble contenir un ensemble d'injustices envers ces mêmes clients selon le mode de transport qu'ils choisissent.

Les modes de transport qui sont le plus discriminés dans cet arrêté sont les précommandés.

Comment expliquer ce traitement differencié loin des esplanades aux touristes qui à Paris desirent profiter des services VIP qui font sa réputation.

Par ailleurs, nous ne voyons pas ce qui peut déconsidérer le client prévoyant ou économiquement faible et qui a choisi un transporteur précommandé.

Souvent les clients s'adressent au précommandés lorsqu'ils ont trop de bagages ou lorsqu'il sont des personnes à faible capacité physique et ne pouvant déplacer eux-mêmes leur bagages,  ou voyageant en  famille nombreuse. Il nous semble que l'arrêté préfectoral ne se penche pas sur de telles situations vécues au quotidien par les transporteurs.

Nous estimons qu'un parking professionnel est nécessaire quand il s'agit d'attente afin de ne pas encombrer les esplanades, mais pour la dépose et la prise en charge des clients, nous ne voyons pas de différence à établir entre les modes de transport dès lors qu'ils sont reconnus comme transport public de voyageurs. C'est ce que stipule la loi 1982 dite la loi LOTI.

L'UPTP et à travers elle, l'ensemble des entreprises de transport public qu'elle représente, attendent avec confiance une réponse favorable de votre part.

Restant à votre entière disposition,

Veuillez croire, Monsieur Le Préfet, en l'assurance de notre haute considération.    

    

Nour  Eddine FAKIR
       Président de l ' U.P.T.P

retour à la page Accueil

Retourner au contenu | Retourner au menu