Le Précommandé (VLTP) donne son analyse et livre ses conclusions - UPTP

Aller au contenu

Menu principal

Le Précommandé (VLTP) donne son analyse et livre ses conclusions

textes arriere plan


Le Précommandé (VLTP)
parent pauvre du transport urbain de personnes,
donne son analyse et livre ses conclusions



Des grèves, des interventions de syndicalistes, des analyses journalistiques, des échanges de points de vues à propos de ceux qui ont des acquis à perdre et ceux qui seraient favorables à une ouverture du marché ... les uns rappellent leur force de nuisance comme argument, les autres comptent sur leur influence dans les hautes sphères ...la bataille fait rage .... cela donne envie de chanter ;
 

MAIS   OUTAI   L’USAGER  …  OUTAI

Des intervenants multiples : les médias, trois ministères et un médiateur.
Des acteurs divers :
taxi artisans, locataires et salariés, sociétés de location, VTC et précommandés
Des événements complexes :
grève des artisans taxi contre les VTC, solidarité des VTC avec la grève des taxis, des taxis locataires et salariés contre les syndicats des artisans taxi, engagement du gouvernement pour renforcer le nombre de taxis rejeté par les artisans taxi.

Quant à l’usager, le principal concerné, il brille par son absence et ça arrange tout le monde

C’est à n’y rien comprendre …


LE DIABLE A PLUSIEURS FACETTES … MAIS IL EST TOUJOURS LE DIABLE


En fait tout cela cache la même et éternelle histoire : le profit face au salaire, l’exploiteur face à l’exploité et tout récemment, la vague de la mondialisation (l’introduction de la VTC) avec son lot de précarité pour ceux qui se trouveront au bas de l’échelle.

Par petits bouts chacun explique les raisons derrière les récentes manifestations des artisans taxis.

Est-ce contre les VTC ?
Est-ce contre la décision du ministre de l’intérieur de distribuer 1000 licences avant fin 2013 ?
Est ce une grève orchestrée par les sociétés des loueurs de taxi qui trouvent les sociétés VTC concurrentes trop conquérantes ?

Le gouvernement a nommé un médiateur pour se pencher sur le problème et proposer des solutions.

MAIS OU EST DONC LE MECHANT ?

Nous regrettons les attaques physiques subies par les taxis locataires ainsi que les transporteurs en pré commandé. Ceux qui attaquent leurs collègues n’ont pas compris ; ils se trompent de cible et de manière de faire et manquent de hauteur.
Les taxis comme les autres professionnels du transport de personnes ont un adversaire commun : la précarisation de tous au profit des groupes financiers, des loueurs de tout bord et des entreprises parasites. Ces entreprises  se nourrissent des commissions prélevées sur le travail sans réelle valeur ajoutée.   

Nos adversaires à tous :

Ce sont ceux qui cherchent à  transformer l’entrepreneur du pré commandé (LOTI) en sous-traitant-esclave, à maintenir le taxi locataire dans son statut de travailleur racketté, et à pousser l’artisan  taxi à l’effondrement. Ils poussent à la multiplication des VTC pour mettre tout le monde au pas y compris les entrepreneurs VTC.

Et ce sont les syndicats des artisans taxi et les loueurs qui veulent garder la mainmise sur le secteur des taxis et maintenir la rareté. Ils utilisent les VTC comme épouvantail pour manipuler et jouer la confusion et crier à la concurrence déloyale. C’est de la pure désinformation, car rappelons qu’une large partie des artisans taxi et des loueurs taxi sont en même temps des VTC.

Mais les deux utilisent la même technique : dresser les uns contre les autres,  les petits et mal informés.

Le taxi ne trouvera satisfaction à ses revendications légitimes que lorsque les autres professionnels trouveront satisfaction à leur revendications toutes aussi légitimes
.

Le désordre n’est pas né du néant ;  il tire son origine des règles et décrets de circonstance.



A L’AIMABLE ATTENTION DE MONSIEUR LE MEDIATEUR

Notre crainte est de voir le gouvernement, encore une fois, décider un décret de circonstance pour établir le compromis entre les syndicats taxi et les lobbys financiers. Si tel est le cas, ce décret sera certainement aux dépens des précommandés. Alors le gouvernement aura mal géré ce dossier et nous sortirons à notre tour pour exprimer notre colère.

Nous rappelons au médiateur Monsieur Thomas Thévenoud  que sans nous, il ne peut y avoir une solution globale, juste et équitable pour le transport urbain des personnes. Nous rappelons à Monsieur le médiateur que nous sommes porteurs de beaucoup de sagesse et de vision à long terme car nous mettons au centre de nos préoccupations l’intérêt de l’usager
(et apparemment nous sommes les seul dans ce cas !).

Nos revendications ne sont contre personne, elles sont toujours au bénéfice de l’usager,
mais nous n’accepterons pas que les propositions du médiateur occultent nos problèmes.


Nous rappelons les multiples dossiers ouverts mais qui ont du mal à trouver une solution comme :

le conventionnement des CPAM,
les couloirs de bus,
La méconnaissance de notre secteur par les autorités de la circulation,
la discrimination dans le traitement aux gares et aux aéroports,
l’absence de l’offre de transport de personnes (LOTI) aux aéroports et aux gares,
un système de sous-traitance handicapant,
les difficultés d'accès aux marchés publics,
la désuétude des textes qui régissent la profession,
l’existence de trop de marchés parallèles
l'absence manifeste de notre ministère de tutelle.

Nous exigeons d’être reçus par le médiateur nommé par le gouvernement.


ET COMME TOUJOURS
le message aux précommandés


Si vous bougez, vous pouvez espérez être écoutés et peser dans les décisions qui façonneront le secteur et l’avenir de votre activité et donc de votre quotidien.

Si vous ne bougez pas, alors  soyez certains que vous allez être sacrifiés sur l’autel des négociations entre, d’un côté les syndicats des artisans taxi et les loueurs de taxi, et de l’autre côté les lobbys (très forts et très introduits dans les sphères du pouvoir) des entreprises financières et autres parasites à fort taux de prélèvement et sans valeurs ajoutée.

Soyez conscients qu'en restant seuls vous êtes désarmés.


Sans une réaction massive et visible de notre part,
au lieu d’être les micro-entreprises acteurs actifs dans le transport de personnes, plein de promesses et d’espoirs pour la profession comme pour l’usager,
nous serons, nous autres les pré commandés au même titre que les VTC, les taxis locataires et les taxis salariés, de simples candidats à un marché de sous-traitance sauvage et précarisant.


Ne restez pas dans l’expectative, il n’y aura pas de miracle !!



Pour réagir cliquer sur le logo






PS: Une lettre est envoyée au médiateur Monsieur Thomas Thévenoud
Nous vous tiedrons informés de la suite qui lui sera reservée.

Retourner au contenu | Retourner au menu