C-R ministere du Transport 4 fev 10 - UPTP

Aller au contenu

Menu principal

C-R ministere du Transport 4 fev 10

textes arriere plan

UNE PREMIERE PRISE DE CONTACT AVEC NOTRE MINISTERE DE TUTELLE
LE MINISTERE DU RANSPORT


La réunion a eu lieu le 4 février 2010 à 10h00 dans les bureaux du Ministère du transport, entre le Bureau de l'UPTP et Monsieur Crochemore, chef du bureau de l'organisation de transports routiers de voyageurs assisté par Madame Danielle Pauline.


La réunion a débuté par un exposé de Monsieur Crochemore sur les différentes catégories de transport de personnes et les différents règlements et lois qui les régissent.

Un échange de questions réponses nous a permis de mesurer la perception du ministère de notre secteur d'activité.

Nous avons attiré l'attention des responsables du ministère sur quelques dysfonctionnements entre les différents profils de services pré commandés (réguliers, occasionnels, à la demande, collectifs, et) et l'immense variété de la demande en ces même services dans la réalité de tous les jours.  

La réglementation des différents services de transport est plutôt applicable aux moyens de transport de grand calibre qui s'apparentent aux grands équipement publics structurants et prévisibles,  mais se révèle parfois inopérante dans le cas des petites remises et voitures de moins de 10 places, dont l'identité économique est justement la flexibilité, l'adaptabilité, et la réponse rapide aux besoins très divers et évolutifs des usagers.

Les règles sont denses et compliquées. Leur respect s'apparente pour le professionnel de la VLTP (véhicule de moins dix places) à une restriction mal vécue de son champ d'action et à une impossibilité d'exercer convenablement son métier.

Nous avons conclu qu'il est temps de se mettre au travail, pour un chantier de sensibilisation, de formation et de révision de ces limites, et afin d'ouvrir des perspectives au développement de nos services, dans un cadre serein, réaliste et raisonnable. L'objectif commun est que la profession réponde le mieux possible aux besoins des usagers.

Cet objectif de satisfaire l'usager sera d'autant plus facilement atteint dans un climat de concurrence saine. L'allègement des contraintes artificielles permettra aux professionnels d'apporter des réponses positives à une demande qui évolue et se complexifie (au vu de l'évolution démographique de la population et de l'émergence de nouveaux besoins) en respect de l'environnement.

Pour le volet réglementaire Il a été convenu d'établir un lien permanent avec notre ministère de tutelle à travers une série d'échanges avec les services juridiques.

Pour le volet prospective et développement économique, nous avons convenu que l'UPTP entamera ses démarches auprès des hautes instances du ministère.

A l'issue de cette première rencontre que nous jugeons positive, nous espérons que les échanges avec notre ministère de tutelle seront réels et concrets et apporteront les réponses que notre profession est en droit d'attendre des pouvoir publics.

Nour Eddine Fakir  
Président de l'UPTP

retour à la page Accueil


Retourner au contenu | Retourner au menu